Un homme sur deux environ souffre d’un pénis trop petit. La phalloplastie médicale permet de  remédier à ce complexe et de retrouver bien-être et confiance en soi.

Un sexe trop petit est, pour la plupart des hommes concernés, source de souffrance et de mal-être.

Qualifié de syndrôme du vestiaire parce que c’est là que la comparaison se vit souvent le plus mal, souffrir d’un micro pénis peut conduire à la dysmorphophobie génitale.

Ceux qui en sont atteints, finissent par détester leur corps tout entier.

Parmi eux, certains s’imaginent qu’ils ont un pénis trop petit alors qu’il est dans la moyenne ;  d’autres en revanche ont réellement un micro-pénis.

Pour les premiers, un suivi psychologique peut les aider à renouer avec la réalité et donc avec leur image.

Pour les seconds, la phalloplastie médicale peut-être la solution.

Micro-pénis : une solution existe

Sachant que la taille moyenne d’un pénis au repos est de 6 à 11 cm avec un périmètre moyen de 8 à 9 cm et de 12 à 14 cm en érection avec un périmètre moyen de 10 à 10,5 cm, est considéré comme micro-pénis celui qui mesure moins de 8 cm en érection.

Dans ce cas et si bien sûr cela pose problème, il existe une intervention chirurgicale esthétique : la phalloplastie médicale.

Cette technique d’allongement pénien permet de lui faire gagner 2 à 3 cm environ au repos.

Allongement et épaississement : vers un sexe harmonieux

Réalisée sous anesthésie locale ou générale – après analyse préalable des motivations du patient et dialogue avec le chirurgien – cette intervention consiste à sectionner partiellement le ligament suspenseur qui relie la verge au pubis de façon à la faire pendre un peu.

Pour des raisons d’harmonie esthétique, la phalloplastie d’allongement est souvent combinée à une phalloplastie d’épaississement qui peut également être réalisée seule.

Celle-ci consiste à extraire de la graisse  au niveau du pubis, des cuisses, de l’abdomen ou des fesses pour la réinjecter de façon harmonieuse jusqu’à la base du pénis.

Suite à une phalloplastie combinée, la verge gagne environ 2,7 cm de longueur et 2,6 cm d’épaisseur.

Mais contrairement à l’allongement qui reste stable dans le temps, la phalloplastie d’épaississement devra être réitérée pour maintenir le résultat souhaité : comptez 1,8 cm après une séance et 2,6 cm après 3 séances.

 

Cliquez ici pour plus d’informations sur la pénoplastie médicale !

 

Bing