Source de complexe voire de mal-être, l’éjaculation précoce touche 20% des hommes.

Pour la contrôler et renouer avec le plaisir : l’injection d’acide hyaluronique, un procédé simple, rapide et fiable.

Évoquer l’éjaculation précoce reste pour beaucoup d’hommes, un tabou, source de complexes et de mal-être.

Ne pas réussir à contrôler son éjaculation signifie pour certains, ne pas réussir à contrôler sa vie et le problème peut parfois, prendre une telle proportion qu’il met en péril le couple.

Avant d’en arriver là, mieux vaut consulter un spécialiste qui a désormais une solution à vous proposer.

Primaire ou secondaire, toujours un complexe

Dans le cas d’une éjaculation précoce comme pour tout trouble sexuel, la première consultation est primordiale.

C’est au cours de celle-ci et sous le sceau du secret médical, qu’il est important de se livrer : antériorité, circonstances, récurrence… Cela permet au médecin de définir l’origine et les causes liées à l’éjaculation précoce.

Sachez que celle-ci est dite primaire lorsqu’elle se produit avant la pénétration ou quasi immédiatement après.

On distingue d’autre part, l’éjaculation précoce primaire qui se manifeste systématiquement à chaque rapport tout au long de sa vie, de l’éjaculation précoce secondaire ou acquise. Celle-ci produit de temps en temps ou après une maladie organique.

Psychologiques ou pathologiques, les causes sont multiples mais dans la plupart des cas, il s’agit d’une hypersensibilité du gland.

Acide hyaluronique : résultat à effet immédiat

De nombreux traitements censés régler ce problème existent mais l’injection d’acide hyaluronique spécifique à cette indication a le mérite de donner des résultats immédiats.

Injecté avec une SculptFace®, dans les couches superficielles du derme, le produit crée une barrière entre l’extérieur et les terminaisons nerveuses internes. En diminuant l’hypersensibilité du gland, il permet de retarder l’éjaculation sans altérer le plaisir.

Indolore et réalisé en 1 minute sous anesthésie locale, cet acte médical donne des résultats dès le premier rapport sexuel, autorisé 48 h après la séance : l’éjaculation est retardée grâce à l’augmentation de son temps de latence de 3 à  5 fois.

Cet effet dure environ un an et les séances peuvent être régulièrement renouvelées.

Si nécessaire, une pénoplastie médicale peut être associée à ce traitement pour renforcer la confiance en soi.

Plus d’informations sur l’éjaculation précoce, ici !

 

Bing